LICENCIEMENT ECONOMIQUE : DIFFICULTES ECONOMIQUES ET COVID-19

LICENCIEMENT ECONOMIQUE : DIFFICULTES ECONOMIQUES ET COVID-19

Publié le : 11/05/2020 11 mai mai 2020

Dans le cadre de l'état d’urgence sanitaire et des mesures prises par le Gouvernement, le Cabinet ACTE DIXHUIT est fréquemment interrogé sur la possibilité de poursuivre ou de mettre en œuvre des licenciements pour motif économique.

En effet, certaines entreprises avaient amorcé des procédures en ce sens – ou prévu de le faire à brève échéance – ce indépendamment de la survenance du COVID-19, qui a aggravé les difficultés préexistantes.

Or en l’absence de position explicite du Gouvernement et de la DIRECCTE sur les questions inédites qui peuvent se poser, les risques d’invalidation et/ou de contentieux à l’égard d’une procédure mise en œuvre dans ce contexte sont réels.

Si le Gouvernement n’a pas prononcé d’interdiction de licencier, à l’inverse de l’Espagne, il encourage les entreprises à limiter le recours à cette alternative par la mise en place de mesures exceptionnelles, outre l’assouplissement du recours à l’activité partielle (octroi d’aides sous conditions, délais de paiement pour les échéances fiscales/sociales, remise d’impôts, report du paiement des loyers etc.).

Aussi, il est à prévoir que l’administration sera particulièrement vigilante sur les licenciements économiques engagés pendant, mais également après l’état d’urgence sanitaire.

Il convient donc de s’assurer de l’opportunité de poursuivre - ou diligenter – une procédure de licenciement pour motif économique, qui doit, pour mémoire, reposer sur l’un des motifs listés à l’article L. 1233-3 du code du travail, appréciés strictement par l’administration.

Par ailleurs, les entreprises ayant initié ou planifié une procédure de licenciement pour motif économique doivent impérativement adapter un nombre important d’étapes aux fins de respecter les mesures « barrières » et garantir sa validité (réunions du CSE et entretiens préalables par visioconférence, envoi des convocations en ayant recours au service en ligne de La Poste ou par lettre recommandée électronique etc.).

Enfin, l’impasse ne peut à l’évidence être faite sur d’autres étapes essentielles en dépit des difficultés qui pourraient être rencontrées (définition de l’ordre des licenciement, recherche des possibilités de reclassement etc.).

Historique

<< < 1 2 > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.